©2019 by Shisha Seva. Created by This Way Up

Qui était le père Binje?

Des années après sa mort, le père Binje est toujours omniprésent à Wadrafnagar (dans le Chhattisgarh) et environs. Présent par les statues, images etc., mais surtout par les mille et un souvenirs véhiculés dans les conversations.

Joseph Binje, ‘José’ pour les intimes, entre à 18 ans au noviciat des jésuites à Drongen. En 1931 il embarque à Marseille, destinationl’ Inde, où il terminera sa formation philosophique et théologique et sera consacré prêtre en 1939.

Pendant de nombreuses années il aura diverses fonctions dans la province des jésuites belges à Ranchi.

Ce n’est qu’en 1967 que le père Binje débarque à Ambikapur (alors encore dans le Madhya Pradesh) pour y construire une première école.

A une centaine de kilomètres de là, dans la jungle profonde, il y a un village adivasi (population tribale locale ): Wadrafnagar. En mai 1982, à 74 ans, le père Binje y plante - littéralement - sa tente et commence à construire ce qui fait le poste de mission de Wadrafnagar d’aujourd’hui: une école, un boarding, un habitat pour les enseignants...

Mais la jungle est vaste. Et bientôt, fidèle à sa devise ‘Chalo, chalo!’ ('Allons de l’avant!'), il fonde six postes satellites dans un rayon de 50 kilomètres, avec chacun une école et un boarding.

En 2000 le père Binje tombe sérieusement malade et est transféré à l’hôpital d’Ambikapur. Il se rétablit mais ne reverra plus son cher Wadrafnagar. Il est décédé le 6 mai 2002, à l'âge de 92 ans.

C’est en 1982 que Madeleine Froment (photo en bas), nièce du père Binje, et Guy Manfroy, son mari, fondent ‘Enfant et Vie‘ pour parrainer Wadrafnagar. Plus tard cette organisation a fusionné avec Shisha Seva.